Archives par étiquette : Blog

La femme idéale… *22* et son intolérance au lactose!

Cette semaine je vous écris un article pas du tout chic sur mon intolérance au lactose.

J’étais allergique dans mon enfance au lait. Donc, mes parents devaient éplucher chaque étiquette de produit pour voir s’il y avait une éventuelle trace de lactose. Je les plains ! Je vous rassure, ce manque de lactose n’a pas causé de problème de croissance. J’ai grandi jusqu’à mes 24 ans pour faire mon 1m77. Autant dire que je ne porte pas souvent de talons, ou juste pour mon plaisir. Cette allergie s’est atténuée pendant mon adolescence et j’ai pu reprendre une consommation normale même si elle est restée faible. Je détestais les yaourts. Quelques fois, je prenais de bons chocolats chauds voir très (trop ?) souvent. Et mon péché mignon est resté le fromage. Mais voilà tout à changé !

Depuis quelques mois, je me plaignais tout le temps du ventre. Au début, c’était juste une gêne pas très glamour et ça a empiré ! De plus, me plaindre continuellement me minait le moral et je me dis que je ne devais pas être d’une compagnie très agréable pour mes proches ! Un soir, j’eus carrément des crampes à en pleurer, après une journée où j’avais mangé des produits laitiers. Et là, ça a été le déclic : Il fallait que je réduise ma consommation de lactose au minimum. Même le fromage !!!

Après la découverte de mon allergie de nouveau présente … euh pardon … de mon INTOLÉRANCE au lactose, je me suis tournée vers des laits végétaux. Ce mot me fait marrer : « intolérance » ! Tout ça pour ne pas dire les symptômes peu ragoutant que sont : les ballonnements, les « pshiiiiii » qui dure des heures, les concertos de graves et d’aiguës que notre corps peut créer. Cela a entraîner des profonds instants de réflexions comme le moment où tu te dis que tu vas devenir un vrai « chiant » pendant les repas où que les glaces italiennes te passeront sous le nez cet été.

Ce qui m’embête dans ce mot, c’est qu’il reste trop vague à mon gout. Voici la définition du Larousse : Réaction de l’organisme, anormale par ses manifestations pathologiques, à l’égard d’une substance médicamenteuse (intolérance médicamenteuse) ou d’un aliment (intolérance alimentaire). Je trouve que cette définition minimise les symptômes des gens allergiques. Quand on se retrouve plier en deux et que l’on me dit que c’est mon intolérance au lactose qui me procure ces vives douleurs je me dis clairement que c’est une allergie. Bien sûr je ferais des tests chez mon allergologue pour faire le point sur ce sujet.

Voilà, je ne sais pas si c’est la trentaine qui me redonne mes allergies d’enfance et me tapote l’épaule en me disant « Cocotte !? surveille ton alimentation, sinon tu vas mal tourner !!! ». Ou si c’est d’avoir eu un enfant qui a réveillé mon corps. Dans tous les cas, cette allergie m’envoie dans un chemin plus sain. J’achète du lait végétal (Soja, d’amandes et coco) et je me suis mise à ne plus acheté de pain, de riz, de pâtes blanches… Je n’achète que des féculents complets. Depuis que mon alimentation évolue, j’ai remarqué que mon ventre me fait moins souffrir et que j’ai moins de boutons.

Si vous êtes dans le même cas que moi, par rapport a un aliment, faîtes moi part de votre expérience et à me dire vos astuces pour changer d’alimentation. Je vous laisse à ma BD qui m’est venue en parlant d’intolérance et de réelle souffrance à mon entourage.

J’espère que cet article de la femme idéale qui a de vrai problème vous aura plu. A vos concertos 😉

Mon article sur les 7 rouges à lèvres CIEN de la marque Lidl a plu et j’en suis très heureuse. Le compte Twitter Lidl à retwitter mon article. Cela me fait très plaisir. Je vous referai d’autres articles make-up dans les prochains mois.

Je vous souhaite une belle semaine mes Sevicreamy’s.

A bientôt. Bisous. Sevicreamy

Rendez-vous sur Hellocoton !

La femme idéale… *21* et ses autres lubies !

Je repars dans mes aventures de la femme idéale avec mes autres lubies. La semaine dernière, je parlais de ma passion pour les rouges à lèvres ou encore de ma passion pour les robes dans cet article mais cette fois-ci je vous parle de boîtes. Et oui, des BOÎTES !!!

J’aime que les choses soient organisées, optimisées et rangées. J’ai un petit appartement donc c’est devenu un challenge de réussir à tout faire rentrer. En 33 ans, j’ai cumulé pas mal de choses. Mes collections : maquillages, vernis, carnets, petits miroirs, bijoux… OUI ! Heureusement que je suis ordonnée !

J’ai dessiné cette BD puisque les remarques de mon compagnon m’ont fait réaliser que mes boîtes sont vraiment une collection à part entière. Je réalise que le fait de me voir accumuler des boîtes doit être étrange de l’extérieur. Mais j’ai pleins d’amis qui aiment organiser leur intérieur et je me sens moins seul. Je pense aussi que c’est de famille 🙂

Si vous êtes comme moi, n’hésitez pas à partager vos petites histoires. En ce moment, je pense à optimiser mon armoire Ikea Brimnes. Pour le moment, je regarde les photos sur le site Pinterest  que j’adore. Voici ma page Sevicreamy Pinterest . Si vous avez des astuces pour mon armoire je suis preneuse 🙂

J’espère que cette BD vous aura plus. Bien sûr, je vous invite à partager articles et photos sur les réseaux. Je vous souhaite une bonne semaine mes Sevicreamy’s.

A bientôt. Je vous fais des bisous. Sevicreamy.

Rendez-vous sur Hellocoton !

La femme idéale… *20* et sa lubie du rouge à lèvres !

Depuis quelques temps, je me suis rendue compte que je suis une adepte de rouges à lèvres. J’en ai une vingtaine ! Si vous voulez que je vous montre ma collection n’hésitez pas à me le dire en commentaire ou sur les réseaux 🙂 Je les mets tous selon les saisons, au grand désespoir de mon amoureux ! Ma fille aime me voir avec les lèvres peintes, mais, elle a bien compris que je ne vais pas la couvrir de bisous si j’en porte, d’où ma BD.

La femme idéale… *20* et sa lubie du rouge à lèvres !

La femme idéale… *20* et sa lubie du rouge à lèvres ! par Sevicreamy.

Pourquoi en ai-je autant ? Une des raisons est que ma mère m’en donne souvent parce qu’elle ne trouve pas souvent de couleur à son goût (un rose boisé ou un rose chaud) après achat. Donc, j’ai fini par lui faire ses courses make-up. Heureusement pour moi, ceux qu’elle me donne sont des roses soutenus et je les adore. A mon tour, j’en donne à mon entourage quand je ne vais pas porter des couleurs qui ne mette pas en avant ma couleur de peau (le violet, le marron, le rose froid & les gloss que je n’aime plus).

Avec le temps, les avancées technologiques, ma sensibilité en matière d’écologie, d’éthique et d’environnement, je fais de plus en plus attention à ce que j’achète. Je me tourne aujourd’hui vers des marques qui ne testent pas sur les animaux. Il y a peu, j’ai craqué sur des produits Cien, Adopt et Kiko. Par contre, au niveau des compositions, je suis encore novice et les marques Bio sont encore un peu chères pour moi. Cependant, quand j’aurais terminée mon stock, je me tournerai vers des marques comme Zao, Weleda… que je trouve très intéressantes.

Pour le moment, je garde mes tubes de rouge à lèvres vides, tout d’abord, pour créer moins de déchets. Puis, pour réaliser prochainement mes propres rouges à lèvres avec des compositions à réaliser soi-même. J’ai vu des kits sur Aroma Zone. C’est vraiment une boutique j’adore. Faire des cosmétiques fait-main nécessite du matériel, donc, autant s’y prendre à l’avance.

N’hésitez pas à me raconter vos anecdotes de maquillage pour que je les illustre à ma façon. Bien sûr, vous pouvez me donner des conseils sur des rouges à lèvres bio pour que j’explore d’autres marques.

Je vous souhaite une bonne semaine et je vous fais des bisous.

A bientôt. Sevicreamy.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vernissage «L’AMOUR 2.0» de Déborah Bruni.

Comme promis  voici mon article sur l’exposition « L’amour 2.0 » de mon amie Mme Déborah Bruni Lipa. Mon amitié avec Melle Bruni date du lycée et je suis heureuse de découvrir son univers graphique. Et bien-sûr de partager cela avec vous mes Seviceamy’s.

Son exposition était superbe entre ses tableaux graphiques pleins de sens, le concept du parcours de la visite et l’ambiance de chaque salle en accord avec des senteurs. Ce travail était en partenariat avec un parfumeur. #SoChic

L’hôtel particulier était très distingué de surcroit. La mise en scène de son exposition était parfaite avec des hôtesses sur leur 31. Elles nous demandaient le mot de passe à l’entré et pour accéder au dernier étages. Ce jeux allait complètement avec le concept de son exposition «L’Amour 2.0».

Je voulais faire une analyse plus précise de cette exposition et surtout de ses oeuvres mais mon homme m’a devancé. Son analyse rapide sur instagram est superbement écrite et je n’aurais pas dit mieux. L’exposition de Melle Bruni fait écho à notre vie puisque nous nous sommes rencontré sur un fameux site de rencontre. Que de beaux souvenirs… 🙂  Je vous laisse la découvrir ci-dessous.

« Cette semaine, j’ai eu la chance d’assister au vernissage d’une toile magnifique et de l’exposition tout autour. Merci @sevicreamy et @deborah_bruni !

Mon interprétation de l’exposition (cela n’engage que moi) : Cet univers est si complexe avec des niveaux de lecture sur tous les aspects, il me faudrait plusieurs pages pour en faire le tour. En synthèse, l’exposition se déroulait dans plusieurs pièces avec chacune une ambiance différentes : lumière, musique, et parfum. Les premières toiles présentes les premiers instants de la drague et de l’idéal amoureux que l’on souhaiterait : les messageries instantanées, l’application Tinder, les petits mots gentils laissé un mur physique comme virtuel, le détournement d’icônes pop sous forme de même internet (Gustave Courbet, les Simpsons, Waikiki, Monopoly), … Puis, les toiles deviennent plus denses et plus complexes, tout comme l’amour. Les sentiments que l’ont croyaient purs deviennent plus mercantile, l’innocence se perd. Puis la tentation de passer à l’acte, les images deviennent de plus en plus suggestives. Et enfin, au dernier étage, après avoir donné un mot de passe, le passage à l’acte, le plaisir de la chaire. Dans une pièce à part était diffusé des images de maisons closes des années 1920, pour nous rappeler que les dérives de l’amour ont toujours existées et que le virtuel n’en ajoute qu’une nouvelle forme.

N’hésitez pas à aller voir son compte Instagram et à analyser ses toiles ! »

J’ai fait un reportage photo mais malheureusement je n’avais pas mon appareil photo. Heureusement que mon androïde est génial. Je suis désolée pour le cadrage mais il y avait beaucoup de personnes donc j’ai fait comme j’ai pu.

Une photo avec Melle Bruni. C’était de belles retrouvailles avec une Déborah toujours aussi belle et fun. Bravo ma belle.

Titre : « L’amour court mes rues».

Titre : « #WTF».

 

Modifier   

Cette toile fait parti de mes préférés par son rendu graphique avec ce superbe visage de femme et ses levres pulpeuse à la manière Pop Art. Le clein d’oeil au site de rencontre nous renvoie à notre société de consommation et c’est retranscrit de façon ludique.

   

Titre ; « # Hashtag my Ass ».

Celui-ci est mon préféré. Ce tableau est dans les tons blancs et noirs normalement. Mais avec la lumière rouge il est encore plus sexy intime. Les notes de senteurs dans cette pièce créait une ambiance coquine. 

Titre : « Le sein des saints ».

Mes photos instagram 🙂

J’espère que ce reportage voua aura plus. Bien sûr n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux.

Bonne semaine mes Sevicreamy’s.

A bientôt. Sevicreamy. Bisous

Rendez-vous sur Hellocoton !